mardi 29 décembre 2015

BloodBowl - Equipe elfe de 1988

Les humains, ce n'était pas vraiment l'équipe dont je rêvais le plus.
Pas loin, mais pas la première.
Ma préférée en termes de figurines c'était celle des elfes.
En lisant leur descriptif, on pouvait découvrir que les elfes adoraient le jeu de passe et en détaillant la liste d'équipe on constatait qu'ils pouvaient aligner 6 receveurs !!!!!
A cette époque, je découvrais le foot US et j'ouvrais de grand yeux à chaque passe tombant dans les mains des receveurs en pleine course. C'était en général le dimanche matin sur la 5 à l'heure du petit dej (vers 11h donc...). Mon équipe c'était les Houston Oilers avec Warren Moon comme quaterback et une attaque ouverte avec 4 receveurs.
Des elfes donc.

Comme pour les humains, j'ai réussi à me procurer ces figurines bien des années plus tard et sur les conseils de Ma Dame, j'ai opté pour le schéma de couleurs ci-dessous.
Pas le plus simple...


Voilà Eldric Sidewinder, la star de cette équipe elfe.

Les deux références de lanceurs.
La version masquée a ma préférence...

Alors là, on touche au sacré.
La figurine de gauche est certainement celle que je préfère de toutes les figurines de Bloodbowl de 1988. Ce blitzer elfe est une vraie beauté. Vitesse, puissance et finesse, tout est dans cette figurine.
L'autre est beau également, mais le masque du premier le rend bien plus agressif.
 Les receveurs. Pièces essentielles dans cette équipe elfe. avec un joli 4 d'agilité ils se faufilent (presque) partout et attrapent les passes les yeux fermés.
Il y a 3 versions de receveurs dans cette série.
 Les 2 kickers de la série. Leur rôle a disparu dans les dernières versions de Bloodbowl, tant pis...
 Voilà les trois-quarts.
Il en existe 3 versions différentes que voici en dessous.
 

 Et la petite photo de famille qui va bien !

Au final, il ne me manque dans cette série que la cheerleader.
PAs grave puisqu'il ne s'agit pas d'une figurine jouable et je finirai bien par la trouver !

lundi 28 décembre 2015

BloodBowl

Quand j'étais gosse, mes parents m'ont offert pour Noël une boite de jeu.
Ce jeu, c'était BloodBowl !!
J'avais entendu parler de ce jeu dans un magazine sur le foot US, Newsport je crois de mémoire.
Ce cadeau sera le seul vrai cadeau que mes parents ont pu me faire, du moins à mes yeux (avec un dictionnaire anglais, y'a qu'à voir...).

La boite de jeu comprenait des figurines en plastique assez moches, 2 livrets avec l'histoire et les règles du Bloodbowl, des marqueurs en plastique et surtout le terrain de jeu en Astrogranit !
Enfin, en polystyrène. Affreuse surface de jeu qui ne permettait pas de mettre les figurines bien à plat ce qui fait qu'elles tombaient constamment.

 A cette époque je ne comprenais rien, mais alors rien aux règles et de toute façon je n'avais pas d'adversaire !
Mais je passais mon temps à lire et relire ces petits livrets, à regarder ces illustrations en m'imaginant des parties endiablées...





Au delà de ces illustrations, il y avait ces photos de figurines...
Combien de temps j'ai pu baver devant ces photos...
 






A l'époque un magasin vendait des figurines dans ma ville.
Les figurines étaient proposées dans une vitrine au sous-sol, en dehors de leur blister. Pour en attraper une, il fallait en faire tomber 4 ou 5.
J'ai trouvé dans ce magasin 3 figurines de bloodbowl : Un lanceur humain, un lanceur orque et un lanceur elfe noir.
Mais celles qui me faisaient vraiment envie, c'était cet ogre juste au dessus et le blitzer elfe. J'en ai rêvé pendant des années...
Ces figurines sont toutes issues d'une seule et même série, celle éditée en 1988 (à part l'ogre qui est un poil plus vieux, 1987 en fait).

Ce n'est qu'après 20 ans que j'ai commencé à chercher ces figurines.
A ce jour, j'ai revendu quelques unes des figurines de ma collection et je le regrette amèrement !!!
Du coup, je vais pê me remettre à la recherche de la collection complète, ou du moins de celles qui me plaisent !

Pour commencer, voilà mon équipe humaine. De 1988.

Voilà l'équipe complète :


Elle est composée de plusieurs types de joueurs.
 A commencer par les trois-quarts.
 L'édition de 1988 comprend 2 figurines différentes.
 Voilà ensuite l'ogre dont j'ai tant rêvé !!!!
 Ensuite, les lanceurs. Ils sont nommés "chuckers" sur leur base. Celui de gauche est ma 1ère figurine de Bloodbowl !

 Voilà le receveur. Il existe 2 figurines pour ce poste mais je n'en ai qu'une seule pour le moment...
 Voilà 3 bloqueurs.
Elles sont assez imposantes je trouve !

 Et 2 Blitzeurs. Comme pour les receveurs, il en existe 2 versions mais je n'en ai qu'une...

mardi 17 novembre 2015

Compagnie d'infanterie


Bonjour !!

Il y a fort fort longtemps, j'avais posté un article sur l'organisation des bataillons d'infanterie.
Si-si c'était là : http://peinturedeguerre.blogspot.fr/2014/01/reigment-dinfanterie-napoleonienne-tout.html

Dans le même temps, j'avais réalisé un petit diorama avec une unité d'infanterie légère avançant en ligne. C'est d'ailleurs ce diorama qui fait la bannière de ce blog.
Mais bon, au final, le résultat ne ressemblait pas à ce que je recherchais.
Du coup, j'ai tout défait !!
Le but ? Tout ranger et réfléchir.
Pour faire mieux !!

Ce projet a pris plusieurs formes.
Au début il s'agissait d'un grand décors avec une rivière et un pont.
Ensuite, plus de rivière, plus de pont, mais un muret et une batterie d'artillerie.
Ensuite, plusieurs lignes d'infanterie avec un tir d'artillerie perforant le tout !! Yehaaa !!

Et puis en y repensant, je me suis souvenu du but premier : se représenter physiquement ce à quoi une compagnie pouvait ressembler.
Donc j'ai finalement opté pour une version plus "pédagogique" au 1:1.
Chaque soldat d'une compagnie y est représenté. Les sous-officiers et officiers également.
Et à leur place, selon l'ordonnance de 1791 ci-dessous.

Le centre de tout cela est donc la compagnie d'infanterie.

Et voici ce que cela donne, concrètement dans son essemble !


Les soldats sont rangés au coude à coude. Les différentes positions de la boite de figurines Hät fait que certains écarts apparaissent mais cela rend la ligne plus vivante.
 Le second rang est placé juste derrière le premier, tout comme le 3ème.
Règlementairement, les soldats étaient à la distance d'un sac à dos, soit environ 30cm, comme ceci :

 Devant, un officier supérieur, possiblement un major.
Il montre l'exemple et avance en avant de la ligne.
 A la droite du diorama, le porte bannière du bataillon. C'est un officier, rattaché à l'état major, il porte le plumet blanc caractéristique.
Il est escorté par 8 caporaux fourriers des différentes compagnies du bataillon.
A la droite de cette image, le début de la 3ème compagnie avec le pompon couleur aurore.

 La compagnie complète est la 2nde compagnie avec le pompon bleu.
 En arrière de la ligne, on voit ici un sergent portant un fanion. Celui-ci permet le parfait alignement des compagnies. plus à droite, un officier, lieutenant ou sous-lieutenant, et encore plus loin, 2 sergents placés au centre de la ligne.




A l'arrière de cette ligne, on trouve le tambour major du bataillon accompagné de la section rythmique !


 

Le tambour major est une figurine unique créée par Bald.

Voilà !!
Passons à autre chose !!


mercredi 28 octobre 2015

L'Empereur est revenu !!!

Si-si, je vous assure !!!
C'est pas moi qui le dis mais c'est dans un livre !!
Et quand on voit la masse de conneries écrites dans livres que les gens prennent pour argent comptant, je peux bien faire pareil, non ?

Bon, quand je dis que ce n'est pas moi qui le dis, c'est vrai puisque c'est Romain PUERTOLAS et c'est là dedans :

 Je vous livre (mouarf !!) ici le dos du livre et un petit extrait à la suite :
"Maintenu en parfait état de conservation par les eaux glaciales de la Mer du Nord, repêché par un chalutier, puis décongelé, Napoléon Bonaparte revient à la vie au moment des attentats djihadistes de Paris juste à temps pour sauver le monde..."

Page 11
"Le premier mot que prononça Napoléon Bonaparte, à bord du vol Scandinavian Airlines SK0407 qui devait le ramener en France après deux siècles d'absence, fut un mot américain.
-Coca Cola
Ce mot n'évoquait encore rien pour lui, si ce n'est l'étrange arabesque dessinée en lettres blanches sur fond rouge qui illustrait cette drôle de gourde cylindrique posée sur la tablette de son voisin. Et alors que l'hôtesse de l'air, une grande blonde saucissonnée dans un uniforme bleu trop étroit pour elle et portant un petit chapeau en forme de boite de camembert, fouillait dans le tiroir de son chariot, il répéta le mot à voix basse, à la manière d'une incantation...
Et puisque dans sa carrière de grand conquérant, Napoléon avait toujours pris tout ce qu'il y avait à prendre, il demanda un "Coca normal Zéro Light Cherry avec des glaçons, une rondelle de citron, une olive verte et un petit parasol" et attendit qu'on le serve.
Comme à son habitude."

Voilà, bonne lecture à vous !!!

Une fois ce livre terminé, jetez-vous sur celui-ci aussi !!