lundi 5 novembre 2018

SPECTRE OPERATIONS 2

Bon, c'est bien joli de vouloir faire du wargame, mais pour ça, il faut des décors...

Du coup, j'ai chaussé ma frontale et je suis monté à l'étage chercher de quoi faire.
Je l'ai d'ailleurs assez vite retirée parce qu'il y a de la lumière !!
J'ai retrouvé exactement ce que je cherchais, à savoir une maison en plâtre qui m'avait été donnée par un ami lors d'un salon.


Reste à lui offrir un toit et à la peindre.

Pour faire un terrain assez complet et réaliste, j'ai été prendre en photo un hangar pas très loin de chez moi, histoire d'avoir un modèle.

Vous remarquerez au passage tout de même que j'ai bien mes vignettes d'assurance et de contrôle technique !!

Du coup, les travaux de charpente ont pû commencer.
Un pré-requis cependant : pouvoir y garer ma camionnette de location.



Étapes suivantes : peindre les poutres et poser la tôle ondulée.

Spectre Operations

Bon des fois vous là, peinard, sans rien demander à personne, et d'un coup, BLAM !! ça vous tombe devant le nez comme ça ! Comme une apparition d'un fantôme !!

Spectre, fantôme, vous l'avez ? bon.

Passons donc les blagues bien nazes et allons à l'essentiel.

Je suis tombé par le plus grand des hasards sur une publication parlant d'un wargame appelé SPECTRE OPERATIONS. Jeu se déroulant à l'ère moderne et même actuelle, et représentant des combats asymétriques. J'avoue que ça m'a tout de suite emballé !!!!

Comme en plus, j'ai déjà un bon paquet de figurines d'armées modernes, je me suis dit que c'était peut-être l'occaz de se remettre au wargame !!
Ni une ni deux, ni même trois d'ailleurs, j'ai commandé la règle directement chez l'éditeur.
(Pour info, une version .pdf existe mais il s'agit d'une version de présentation réalisée au moment du lancement de la campagne de crowfunding et donc pas du tout la même que celle dans le livret.)
Bref ! 20£ plus 6 de frais de port plus tard, ma boite aux lettres vomissait une enveloppe craft en provenance du pays de l'Exit.


Un 'tit coup d’œil à l'intérieur pour être certain de ce qu'il y avait dedans, et c'est bon !!
Dans le livret, de bien belles photos de bien belles figurines, un texte fluide.





 Reste maintenant à traduire la règle en français pour les futurs joueurs avec qui je jouerai, en tentant d'éclaircir les imprécisions dont le bouquins semble remplis (au vu des différentes critique que j'ai vu sur Youtube...).

Ah et puis juste pour rigoler, je viens d'aller faire un tours sur www.spectreminiatures.com/.
Le livre de règles est Sold out !! Ne cherchez pas, le dernier c'est moi qui l'ai !!!
 

mercredi 24 octobre 2018

Sécession

Allez, un petit début de peinture des dernières Strelets arrivées à la maison.

Pas toujours simples à peindre quand même les Strelets et j'avoue que la prise en photo n'est pas aisée non plus !!

Bon, commençons laaaarge.
Ce type à droite a pour moi une position de dingue. J'avoue que c'est une posture que je tiens souvent au paintball et du coup, je me demande si je ne vais pas en garder une pour la transformer!! L'officier à sa droite est plutôt pas mal également mais il a des mains certainement plus utiles pour jouer au basket...

Même de dos il a des grosses mains, alors qu'il tente de les cacher !

Le client de gauche a une bonne expression de visage mais celui à droite est juste magnifique !!
J'ai tenté de tenir la même position que lui un temps et je constate qu'il faut pratiquer le gainage des heures par jour pour en arriver à ce niveau de maîtrise...







Vu d'un peu plus près, on reconnait bien le "style" Strelets pas toujours évident à peindre...











mardi 9 octobre 2018

Miss Centre Val de Loire 2017

On peut se demander la raison d'être de ce titre...
Enfin, non. On peut se demander pourquoi parler d'une miss sur un blog de peinture de figurines...
 La réponse est simple. Et multiple.
Mais on va dire que la principale c'est parce que c'est moi qui dispose du clavier et que du coup je fais ce que je veux !!!

Non, bon sans rire, la seule raison c'est que je connais personnellement la créatrice de la robe que portait la représentante de la région lors de l'élection de Miss France en 2017.

Voilà pour l'esquisse faite par Athéna Pournara.
Maintenant la robe : 





Et portée par un autre modèle que la miss.









mardi 2 octobre 2018

ELLE est arrivée...

Il n'y a toujours qu'un seul magasin par chez moi qui vend des figurines.
Enfin, qui vend... Qui les met en rayon et point barre.
Et à des prix défiant toute concurrence. Défiant surtout la concurrence de pouvoir vendre PLUS cher !!!

Alors ok, un petit magasin, on paye plus cher mais on a LE conseil.
Mais si, le vendeur qui aime son métier et qui a la même passion que vous.
Vous voulez un conseil ? passez votre chemin !! Bon ça tombe bien, j'ai rarement (jamais !!!) besoin de conseils pour ce qui est d'acheter des figurines.
Même une question simple du genre "vous allez recevoir des Strelets/Zvezda/Caesar bientôt" entraîne une réponse d'une complexité absolument incroyable qui vous ferait oublier la question...

Donc résumons :
Service : 0
Choix : 2
Prix : -1355698466,21


Du coup, j'avais pour habitude d'acheter mes figurines en ligne sur Ebay et toujours au même vendeur en Angleterre.
Besoin de 5 boites alors qu'il n'en avait que 3 en stock ? Pas de soucis, un p'tit message et il en commandait 2 de plus rapidement.
En plus moins cher de parfois presque 4€ par boite et livré en 3 jours chez moi !!!

Mais ça c'était avant...

Parce qu'ELLE est arrivée...
Qui ça ?
ELLE !!!!!!

Alors comme ça, Mâdame veut sortir de l'Europe...
Nan mais oh !!!
Bon, c'est pas qu'on adore les anglais. On n'y peut rien, c'est historique aussi, comme inscrit dans nos gènes !! Jeanne d'Arc (on en a déjà parlé) et Napoléon !!!
Même limite le fait qu'ils sortent de l'Europe, on n'avait rien contre.
Surtout qu'ils y étaient sans y être...

Mais du coup, à cause d'ELLE, mon p'tit vendeur d'Ebay en Angleterre à pas cher, et ben il est devenu PLUS cher que mon vendeur tout pourri d'à moi que j'ai ici !!!!
Si-si !!!!
Regardez !!

Mon magasin : 12€95
Ebay : 12€95 + 6€70 de frais de port !!!!!
19€65 pour une boite de figs, là où je la payais environ 10€ tout inclus avant.

Alors de là à considérer que Thérésa May n'a mis en place le Brexit QUE pour permettre aux anglais de reprendre un peu de poil de la bête niveau diorama, aux dépends de nous autres européens continentaux, il n'y a qu'un pas que je vais m'empresser de franchir !!!


En attendant, Aznavour est mort hier et même un métalleux comme moi le regrette amèrement.
Au moins, les anglais ne semblent y être pour rien...




Première sélection

Voilà, les figurines Strelets sont retirées de la grappe.
Hey par contre, y'a presque plus de plastique sur la grappe que de figurines elles-mêmes !!!!

Bon bref, du coup, une première sélection des différents acteurs vient d'être opérée.


Avec un peu de bol, début de peinture un soir de la semaine.

vendredi 28 septembre 2018

Made in Québec

On a tous des sources d'inspiration différentes. Cela peut être un film (notez que côté napoléonien, les films d'époque restent relativement rares...), des photos, un livre, une illustration.
Ensuite, on a tous des personnes qui nous impressionnent de part la qualité de ce qu'ils entreprennent.

A ce titre, Shepherd Paine est un nom qui revient souvent.

Pour ma part, j'ai un ami dont le "travail" m'a toujours laissé sur le cul (si vous me passez l'expression. Merci, je savais pouvoir compter sur vous).
Cet ami, originaire du Québec est d'une créativité de dingue...
Non seulement ses sujets sont inspirés et inspirant, mais il ne se contente pas de balancer des figurines sur un décor en espérant que la magie opère toute seule.
Non-non-non-non !!!! Tout est document et expliqué/motivé.

Exemple ci-dessous.
Ce diorama s'appelle : LE CHAMP D'ASILE - TEXAS 1818

Tout ce qui suit n'est pas de moi mais de Salaberry.

"
LA SCÈNE

Janvier 1818.
Une centaine de vétérans de l’empereur qui ont gagné l’Amérique après Waterloo viennent s’implanter au Texas, alors zone inhabitée mais âprement disputée par les États-Unis et l’Espagne.
Appelée «  le Champ d’asile », leur colonie n’a rien d’une entreprise agricole.
Située sur les rives du Rio Trinidad, c’est en réalité un véritable camp retranché ayant à sa tête le général Charles Lallemand, héros des campagnes de l’Empire dorénavant chef de flibustiers.

Sûrs de n’être que l’avant-garde d’un corps d’élite, Lallemand et ses hommes comptaient en fait sur la venue imminente de milliers d’autres vétérans napoléoniens alors en Amérique pour les renforcer, une fois leur tête de pont établie sur la rive du Rio Trinidad.

À partir de là, Lallemand et son armée pourraient foncer sur le Mexique pour mettre la main sur les mines de San Luis de Potosi, et financer à coup de lingots d’argent l’évasion de Napoléon, alors captif  à Sainte-Hélène.
Leur but ultime : installer « leur » empereur libéré sur un nouveau trône qui serait construit à partir des possessions espagnoles du Mexique alors en proie à l’insurrection.

La colonie texane du Champ d’asile ne devait être que la première phase de ce vaste plan.
Il n’y en aura pas de seconde.

Arrivés en janvier 1818 dans l’île de Galveston, Lallemand et sa troupe vont s’installer peu après sur les rives du Rio Trinidad. Là, les colons/flibustiers attendront les renforts promis par Lallemand.
Or, personne ne viendra.

Il y aura bien quelques Amérindiens qui assureront une partie de l’approvisionnement de la colonie en denrées locales, mais bientôt le rêve tournera au cauchemar.

En peu de temps, le Champ d’asile se disloquera au fil des querelles, des duels entre colons, et des désertions. Cinq mois après leur implantation, après avoir subi la faim, les privations de toutes sortes, le climat sans pitié, les serpents et les Amérindiens cannibales qui rôdent parfois tout près, Lallemand et sa troupe vont plier bagage car les Espagnols sont en route pour les assiéger.

Les colons du Champ d’Asile regagneront la côte du Golfe du Mexique à la fin de l’été 1818.
La fin de l’été, saison des ouragans…
Une tempête aux proportions bibliques balaiera leurs restes quelques semaines plus tard.
Les survivants regagneront de peine et de misère La Nouvelle-Orléans.

Deux mois plus tard, les Espagnols vont brûler le camp fortifié, incinérant le champ d’Asile pour de bon.

C’est de cette histoire que m’est venue l’idée d’un diorama.

LE DIORAMA

Cette histoire de Français au Texas me suit depuis un bon bout de temps.
J’ai voulu faire une scène de troc entre Amérindiens et colons français.
Au fil de mes recherches, j’ai appris que des enfants se trouvaient sur les lieux.
J’ai voulu intégrer tout ça dans une scène avec un élément aquatique.
J’ai poussé à partir de là.
Un litre de résine plus tard, c’est ce que ça donne."











Je tâcherai d'en poster d'autres ici, mais vous trouverez toute ses œuvres ici :
http://fshf.forumactif.com/