jeudi 16 janvier 2014

Régiment d'infanterie napoléonienne : Tout est question d'organisation

Pas simple de s'y retrouver dans les compositions d'unités d'infanterie durant l'Empire...
Entre les bataillons, les demi-bataillons, les compagnies, les pelotons, les divisions qui nomment 2 choses différentes,ben c'est juste un joyeux bazar !!
Et tout varie en termes d'effectifs en fonction des époques et des règlements...

Du coup, j'ai essayé de tout réunir ici pour tenter de s'y retrouver.
Accrochez vous, c'est parti...

Un grand merci à Alexis Cabaret, plus connu sous le pseudo de Cosaque de m'avoir laissé utiliser ses infographies pour ce que vous trouverez plus bas
http://centjours.mont-saint-jean.com/unites.php


COMPOSITION
Lorsque Bonaparte arrive au pouvoir, les régiments (demi-brigades) sont composés comme ceci :
Infanterie de ligne
-Etat Major régimentaire : 34 hommes (Chef de brigade, 3 chefs de bataillon, 3 adjudants-majors, 2 quartiers-maitres, 2 chirurgiens majors, 3 adjudants sous-officiers, 1 tambour major, 2 caporaux tambours, 8 musiciens, 3 maîtres tailleurs, 3 maîtres cordonniers et 3 maîtres armuriers.
-3 bataillons chacun composé de 9 compagnies : 8 compagnies ordinaires, 1 compagnie d'élite (grenadiers).
-Toutes les compagnies sont sous les ordres d'un capitaine, secondé d'un lieutenant et d'un sous-lieutenant.
-Dans les compagnies de grenadiers on trouvait 64 soldats, 8 caporaux, 4 sergents, 1 sergent major, 1 caporal fourrier et 2 tambours. Soit 83 hommes.
-Dans les compagnies ordinaires (de fusiliers) on trouvait 104 soldats, 10 caporaux, 5 sergents, 1 sergent major, 1 caporal fourrier  et 2 tambours. Soit 126 hommes.
-Le bataillon est donc composé de 1094 hommes, y compris le chef de bataillon, l'adjudant major et l'adjudant sous-officier.

Infanterie légère
-Etat Major régimentaire : 34 hommes (Chef de brigade, 3 chefs de bataillon, 3 adjudants-majors, 2 quartiers-maitres, 2 chirurgiens majors, 3 adjudants sous-officiers, 1 tambour major, 2 caporaux tambours, 8 musiciens, 3 maîtres tailleurs, 3 maîtres cordonniers et 3 maîtres armuriers.
-3 bataillons chacun composé de 9 compagnies : 8 compagnies ordinaires, 1 compagnie d'élite (carabiniers).
-Toutes les compagnies sont sous les ordres d'un capitaine, secondé d'un lieutenant et d'un sous-lieutenant.
-Dans les compagnies de carabiniers on trouvait 64 soldats, 8 caporaux, 4 sergents, 1 sergent major, 1 caporal fourrier et 2 tambours. Soit 83 hommes.
-Dans les compagnies ordinaires (de chasseurs) on trouvait 64 soldats, 8 caporaux, 4 sergents, 1 sergent major, 1 caporal fourrier et 2 tambours. Soit 83 hommes également.
-Le bataillon est donc composé de 750 hommes, y compris le chef de bataillon, l'adjudant major et l'adjudant sous-officier.

Une ordonnance de 1803 ré-organise les régiments : Ils sont désormais composés de 4 bataillons, dont 3 à l'armée active et 1 au dépôt.
De plus, il créé en 1804 dans les bataillons d'infanterie légère une compagnie de Voltigeurs et dans les bataillons de ligne en 1805.
Chaque compagnie de voltigeurs était composée comme suit :
1 capitaine, 1 lieutenant, 1 sous-lieutenant, 1 sergent major, 4 sergents, 1 caporal fourrier, 8 caporaux, 2 cornets (ou tambours) et 104 voltigeurs, soit un total de 123 hommes.

Pour former la compagnie de voltigeurs, on a supprimé la 3ème compagnie de chaque bataillon. Les soldats et officiers furent répartis dans les autres compagnies du bataillon alors que les meilleurs soldats de petite taille entrèrent dans la compagnie de voltigeurs, la 3ème, qui remplaça celle dissoute. De fait, l'effectif total du bataillon, et donc du régiment ne varia que très peu.

Le décret de 1808 change l'organisation et l'infanterie de ligne et légère sont à présent organisées de la même manière.
-Chaque régiment a 5 bataillons : 4 bataillons de guerre, 1 bataillon de dépôt.
-Le bataillon de dépôt est sous les ordres du Major et ne comporte que 4 compagnies du centre (fusiliers ou chasseurs selon le type d'infanterie)
-Chaque bataillon de guerre est composé de 6 compagnies : 1 compagnie de grenadiers ou carabiniers, 4 compagnies du centre (fusiliers ou chasseurs), 1 compagnie de voltigeurs.
-Chaque compagnie est composée comme suit : 1 capitaine, 1 lieutenant, 1 sous-lieutenant, 1 sergent major, 4 sergents, 1 caporal fourrier, 8 caporaux, 2 tambours (ou cornets) et 121 soldats, soit un total de 140 hommes.
-L'état-major régimentaire se composait quant à lui de 50 hommes, dont 1 colonel, 1 major, 4 chefs de bataillon, 5 adjudants major, 1 porte-aigle, 1 2ème et 3ème porte-aigle, 10 adjudants sous-officiers, 1 tambour major, 1 caporal tambour...
-L'effectif total du régiment est donc de 3970 hommes.

En 1811, la composition du régiment fût augmentée d'un nouveau bataillon de guerre.
Les bataillons numérotés 1, 2, 3, 4 et 6 partaient en campagne, laissant le 5ème au dépôt.
De fait, l'effectif du régiment passait à 4810 hommes.

En 1813, on ajouta un 7ème bataillon, portant donc l'effectif à 5650 hommes, même si cela ne fût guère appliqué.

ORGANISATION 1808

En termes d'organisation sur le terrain, une certaine terminologie est à acquérir.
Une compagnie est désignée sous le terme de peloton.
Le regroupement de 2 pelotons se nomme une division (qui n'a rien à voir avec l'organisation de plusieurs brigades en une division).

L'infanterie française combat sur 3 rangs.
Les soldats sont rangés de façon méthodique, au coude à coude de la façon suivante
De gauche à droite :
1er rang : Capitaine en serre-file, 1 caporal, fusiliers, 2 caporaux, fusiliers, 1 caporal
2ème rang : fusiliers
3ème rang : Sergent en serre-file, 1 caporal, fusiliers, 2 caporaux, fusiliers, 1 caporal
A l'arrière de la compagnie : 1 Sergent, sous-Lieutenant, Sergent-Major, 1 Sergent, Lieutenant, 1 Sergent.
Les deux sergents disposant de fanions servent de repères pour les alignements.

Pour former le bataillon en ligne, les compagnies vont se ranger les une à côté des autres de la manière suivante :
La compagnie de Grenadier se trouve à droite de la ligne, puis viennent les 1ère et 2nde compagnies, la garde du drapeau, les 3ème et 4èmes compagnies, puis celle de voltigeurs.
A l'arrière de la ligne : A=Chef de Bataillon, B=Adjudant Major, C=Sous-Adjudant Major, T=les tambours de chaque compagnies du bataillon.

Pour former le bataillon en colonne dite "d'attaque", les compagnies vont se former ainsi :
Les 2ème et 3ème compagnies ne bougent pas. Les autres viennent se former en rang derrière elles, les compagnies d'élites fermant la marche.
Le Chef de Bataillon n'a pas de place précise mais sa place logique est en avant du bataillon.
L'Adjudant-Major vient normalement se placer à gauche de la 3ème compagnie et le Sous-Adjudant Major à gauche de la compagnie de Voltigeurs.
Les tambours sont à droite de la 1ère compagnie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire