lundi 26 mai 2014

Nouvelle partie de Tactique

Pour tromper l'ennui, Bertrand et moi avons fait une partie de Tactique en ligne. A distance quoi.
comme avec Bradpitre, nous nous sommes transmis les cartes par mail avec les déplacements indiqués à la sauce bataille navale.
France-Russie, niveau de base. Donc 4 infanteries lourdes, 1 lègère, 1 artillerie lourde et 2 cavalerie légères. La bataille est gagnée par el camp qui élimine 3 unités énemies.

Voilà le champ de bataille. Totalement symétrique.
 Bertrand choisit donc les russes et de jouer en bas de la carte.
Les déploiements sont effectués comme ceci.
Comme à son habitude Bertrand se déploie avec un côté fort et sa cavalerie en pointe. Comme à mon habitude je garde ma cavalerie en réserve et j'envoie mon artillerie trainer par monts et par vaux...

 Tour #1
Les français portent leur infanterie vers l'avant afin de se positionner très tôt sur les hauteurs au centre du champ de bataille. Les russes eux se concentrent autour du petit village.
 Tour #2
L'artillerie française avance d'un cran pour se porter en hauteur et y voir plus clair pendant que les russes renforcent leur présence dans le village, les collines et les bois aux alentours.
 Tour #3
Les choses sérieuses commencent.
L'artillerie française s'avance un peu plus et ouvre le feu sur la cavalerie russe lui occasionnant une perte. Le général russe lance sa cavalerie sur cette même artillerie et la réduit au silence. Comme à son habitude, Bertrand est très actif avec sa cavalerie et surtout très efficace. L'infanterie légère française se retrouve dans une ferme, entourée par des nuées de hussards russes.
Tour #4
L'infanterie russe en profite pour contourner la colline et pour engager les français. Elle avance à marche forcée et ne peut donc combattre.
 Les hussards français en profitent et se ruent sur leurs homologues russes. Ces derniers sont balayés en 2 jets de dés heureux (1 perte, 3 avantages tactiques sur 6 dés...).
Le score est de 1-2 en faveur des français.


 Tour #5
La menace de la cavalerie éliminée, l'attention française de porte sur le combat d'infanterie qui s'annonce. Les unités françaises se ré-organisent pour faire front aux russes et ils ouvrent le feu. L'unité russe en D6 subit une première perte de la part d'une unité française, puis les 2 dernières juste après un tir croisé d'une autre unité française.

























C'est la troisième unité russe détruite et l'armée de Bertrand quitte le champs de bataille !!

Bon petit résumé des erreurs.
De mon côté, c'est très clairement d'aller déployer mon artillerie toute seule dans son coin. Je suis resté focalisé sur la possibilité de la mettre en hauteur le plus vite possible et du coup je ne lui ai procuré aucun soutien. Le résultat face à un joueur comme Bertrand était attendu : Batterie explosée dès la première menace.
Seconde erreur, ne pas avoir déplacé mon infanterie légère en même temps que l'artillerie. J'ai pensé que artillerie LOURDE et infanterie LEGERE ne bougeaient pas ensemble. Erreur donc.

Du côté de Bertrand maintenant.
Sa cavalerie, après avoir culbuté l'infanterie légère avait la possibilité de poursuivre le combat et de s'en prendre à l'infanterie légère dans les habitations avec 2 dés. Cela aurait fait 4 dés au total contre eux et donc la possibilité de les détruire...
Ensuite, il a amené son infanterie à marche forcée contre la mienne, les privant ainsi de la possibilité de combattre. Impatience ??

Notes pour plus tard :
-Ne pas isoler son artillerie !! grrrrrrrr
-Se méfier de la cavalerie de Bertrand. Toujours !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire