vendredi 18 avril 2014

Après-Midi Tactique

Mercredi après-midi, mon ami Bertrand est passé à la maison.
Après une orgie de saucisses, de chips et de rosé, nous nous sommes mis à Tactique !!
Je laisse la parole à Bertrand pour le récit de l'après-midi.

Le maréchal Fredepic a commandé les français durant la journée et le General-major von Corybantessen une armée composée d'autrichiens, de hessois et de würtembourgeois.

1ère partie - voilà le terrain : les hexs de moulin ne sont là que pour faire joli.



L'état-major français en pleine réflexion : le maréchal Fredepic (comment que c'est t'y que je vais le niquer le barbichu grisonnant autrichien ??? ) :


  

Les troupes sur leurs positions de départ : le coalisé a clairement choisi de se déployer en majorité sur sa droite, ne laissant que la cavalerie légère à gauche. Le français a réparti ses troupes sur presque toute la largeur, plaçant son artillerie sur une hauteur.



Les croates au service de la France :



L'ennemi, les autrichiens :



1ère manœuvres coalisées :



Réaction française :



De plus près :



A gauche petite avancée française :



L'attaque coalisée sur l'aile gauche française :



Qui recule :



Tandis qu'à l'autre bout du champ de bataille, le coalisé lance toute sa cavalerie légère en un vaste mouvement tournant d'une rare intelligence :



Dont le résultat est sans appel : "ben ousqu'ils sont les cavaliers français ???"



Le français réorganise ses lignes par un mouvement latéral élégant pendant que le coalisé s'empare du bois pour recueillir sa cavalerie légère qui a du reculer rapidement :



Tandis que le coalisé accentue la pression :



Sauf que ... les choses ne vont pas tout à fait comme elles devaient, puisque l'attaque est repoussée avec pertes et fracas :



Et suite à ce repli un tantinet précipité, les français ont anéanti les unités qui manquaient pour emporter la victoire notamment une de deux planquées dans les bois et une des unités de cavalerie légère.

Ach krieg gross malheur ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire