lundi 22 décembre 2014

Armée Tactique

Et un week-end prolifique, un !!!
Déjà, j'ai terminé les éléments de forêt pour Tactique. De quoi bloquer les lignes de vue et offrir un abri aux troupes légères !!


 
Ensuite, complétion des effectifs.
En premier lieu, les unités d'artillerie complètement oubliées lors du re-soclage de l'armée...
Ici (à gauche) l'artillerie légère et (à droite) la lourde. Une dernière unité est en cours. On la voit d'ailleurs au fond à gauche toute floue.


Ensuite, les unités d'infanterie lourde numéro 11 et 12.
En commençant par le bataillon de Valaisan, des Suisses au service de la France.
Tenue rouge, parements blanc.

Restons en Suisse avec le Bataillon de Neuchâtel.
Un peu de jaune dans un monde de brutes.

 Un peu de cavalerie maintenant avec dans un premier temps le 7ème hussards.

Il me manquait aussi une unité de cavalerie lourde. Pour changer de ma première unité de cuirassiers, j'ai pris l'option de faire une unité de, ben de cuirassiers en fait... Mais pas les mêmes !! Ma première représente le 7ème régiment, et ici c'est le 14ème ! Goodbye la veste bleu, Welcome la blanche !!!

Je n'avais besoin que d'une unité de cavalerie légère pour compléter les rangs mais en fait, ça m'avait échappé et j'en ai peint 2...
Pour changer complètement, j'ai pris des Uhlans autrichiens que j'ai transformés en cavaliers du 31ème régiment de chasseurs à cheval français.
Ca a au moins le mérite de changer.

Voilà !!
Reste dont l'unité d'artillerie à finir et ensuite mon armée française est pour ainsi dire terminée !!

Je me concentre ensuite sur une armée byzantine au 1/72 pour Bertrand !!
Et là, ça va pas être la même rigolade...

mercredi 17 décembre 2014

Nouvelle unité pour Tactique

Tiens hier soir j'ai peins vite fait une nouvelle unité d'infanterie.


Reste le soclage bien entendu mais ça va donner un peu de couleur à mon armée !!

mardi 16 décembre 2014

Infanterie française 6mm Adler Miniatures pour le jeu Tactique

Il y a des moment où tout avance à vitesse grand V.

Ma première compagnie d'infanterie au 1/72 est terminée !! Enfin, il reste les sacs à dos mais les figurines sont finies. Au tour des carabiniers maintenant.
J'envisage de commencer le décors sous peu. Envisager. Sous peu. Ça laisse une certaine marge de manœuvre !!

D'un autre côté, mon armée française pour Tactique en 6mm est ENFIN re-soclée !!
Youpeee ? Ben oui Youpeee !!
Un peu de sable de plage, un coup de peinture par dessus, un brin de flocage et le tour est joué.









Tiens, une petite vue du dessous du socle.
J'ai collé 2 morceaux d'aimants pour faciliter le rangement dans des boites métalliques et faire que rien ne bouge durant le transport.

Vous voyez que ça ne sur-élève pas trop le socle .

Et attention Cascade !!
Vous pouvez constater que ça tient même à la verticale.



jeudi 11 décembre 2014

Régiment de cavalerie légère - Organisation

Après avoir regardé l'organisation d'un bataillon d'infanterie, j'ai essayé la même chose avec un régiment de cavalerie, toujours dans l'optique de me représenter ce à quoi cela pourvait réellement ressembler...
J'ai cherché avec quoi je pourrai faire cette représentation et j'ai repensé à une photo prise par Bertrand aux Invalides.
Photo où, comme vous pouvez le constater, j'étais très à mon avantage...

Prenons donc les Chasseurs à cheval de la Garde.

En 1804, le Régiment est composé de 4 escadrons de 2 compagnies chacun.
Chaque compagnie était en théorie composée d'un capitaine commandant la compagnie, d'un premier-lieutenant, d'un second-lieutenant, d'un sous-lieutenant, d'un maréchal des logis chef, de 4 maréchaux des logis, d'un brigadier fourrier, de 8 brigadiers, d'un maréchal ferrant, de 2 trompettes et de 84 chasseurs à cheval. Ces informations sont tirées de l'ouvrage de l'excellentissime André Jouineau sur les troupes à cheval de la Garde Impériale.

Je suis parti de graphiques de l'époque représentant les diverses formation des troupes de cavalerie légère pour ensuite les reproduire avec des images.
Voici les graphiques de base et leur légende.

Dans un premier temps, je me suis basé, non pas sur la description faite par André, mais sur le graphique ci-dessus afin de représenter un escadron déployé en ligne.
Les cavaliers sont donc sur 2 lignes et 48 files comme ceci :
Je vous laisse vous reporter au graphique ci-dessus pour repérer la place de chacun des cavaliers.

On l'a vu ci-dessus, le régiment est composé de 4 escadrons.
Ok, pas de problème ! Les voici en colonne par peloton.

Bien entendu en condition de charge vers l'ennemi, les trompettes ici placées à l'avant de la ligne changeraient de place !

Maintenant imaginez que vous pauvre fantassin vous soyez en situation de voir ce régiment arriver sur vous... Vous avez devant vous environ 400 cavaliers sur un front de 50 mètres de large qui vont venir se jeter sur vous par vagues successives. Imaginez les cris de "Vive l'Empereur !", le son des sabots, les vibrations du sol, votre officier qui vous hurle de ne pas bouger, les trompettes qui sonnent, les blessés qui gémissent...
Ouais, tout pareil, j'ai du mal à imaginer...

Je ne l'ai pas précisé mais les cavaliers utilisés pour faire ces 2 représentations sont à l'origine des infographies de André Jouineau ( http://www.imagesdesoldats.com/fr/ )

mercredi 10 décembre 2014

Colonne par peloton

Dans le dernier article, je mettais la façon qu'a une unité d'infanterie en ligne pour se former en colonne par peloton.
Vous vous souvenez ? Non ?

Me manquait la place de la garde au drapeau et des cadres.

Et puis, en faisant des recherches je suis tombé sur des infos contradictoires qui plaçaient la compagnie de voltigeurs en tête, suivi de la 4ème compagnie, etc... En gros tout l'inverse de ce que j'avais !
En cherchant un peu plus loin, je suis tombé sur une illustration.
D'ailleurs la voici :
On y voit au fond une unité d'infanterie monter à l'assaut d'une batterie et de tirailleurs autrichien, en adoptant une colonne par pelotons. Vous remarquerez les grenadiers en tête de colonne avec leurs bonnets à poils. Grenadiers = carabiniers, donc yeepeeeee !!

En fait, je pense que l'autre version est bonne malgré tout si la colonne se forme sur sa gauche et non sa droite...

Donc les compagnies ont pivoté vers leur droite et se sont formées en colonne par peloton.
Voyons les cadres, le drapeau et les tambours.


Ici A représente le Chef de Bataillon. Il n'a pas de place précise dans le règlement mais il peut se placer logiquement en tête de colonne ou au milieu de sa colonne. Ici, il est en tête.
B représente l'Adjudant Major. Sa place est à gauche de la 1ère compagnie.
L'Adjudant Sous-Officier, C, est lui placé à gauche de la 4ème compagnie.
La garde au fanion D est placé à gauche de la 2ème compagnie alors que les tambours T sont soit à l'arrière de la colonne, soit à droite de la 3ème compagnie.

Tout cela signifie que je vais donc devoir peindre une compagnie de carabiniers une fois ma 1ère compagnie terminée, un Chef de bataillon, un Adjudant Major, et que si je veux voir une garde au drapeau, il me faudra faire la seconde compagnie aussi....
A réfléchir donc.



lundi 8 décembre 2014

Infanterie en colonne par compagnie, Marche !

Il faut savoir changer son fusil d'épaule...
A la base mes compagnies d'infanterie devaient avancer en colonne par division mais vu l'encombrement d'une compagnie et la taille de mon socle, cela ne sera pas possible.

Donc, il me faut changer mes plans.

Du coup, les compagnies avanceront en colonne par peloton.
Sauf voui mais qui passe en premier ? Pas de politesse entre commandant de compagnie, allez-y je vous en prie, je n'en ferai rien à vous l'honneur, etc... Et non !
Comme pour le passage de la ligne à la colonne par division (voir ici : http://peinturedeguerre.blogspot.fr/2014/01/reigment-dinfanterie-napoleonienne-tout.html) le passage en colonne par peloton est codifié.
Ah oui, dans ce cadre, une compagnie est appelée "Peloton" et non compagnie. Il ne s'agit pas des pelotons qui composent les compagnies mais bien une signification à part.
Tout comme dans la colonne par divisions où le terme division signifie compagnie...
Histoire de simplifier les choses en somme...

Voilà donc comment cela se passe.
En haut, notre bataillon est formé en ligne.
Afin de passer en colonne par pelotons, les pelotons (compagnies) pivotent sur leur droite.


Comme vous le voyez, les Grenadiers (Carabiniers pour de l'infanterie légère) se retrouvent donc en tête de la colonne, suivi par les 1ère, 2nde, 3ème et 4 ème compagnies, les Voltigeurs fermant la marche.
Le chef de bataillon qui dans la formation en ligne se trouvait entre les 2nde et 3ème compagnies va conserver la même place. Pour la garde du drapeau, j'avoue ne plus être certain de sa position...

Du coup, je vais devoir peindre une compagnie de carabiniers !!
Youpii ? Je ne sais pas encore mais bon, il faudra le faire !!

En attendant, le 1ère compagnie est quasiment terminée, abstraction faite des sacs à dos.


Les petites points rouges figurent les soldats manquant encore à l'appel, soit 33.
Il faudra ensuite ajouter 3 sergents, un sergent porte-fanion, un sous-lieutenant et un lieutenant.

Bref, ça avance !!!


vendredi 5 décembre 2014

Infanterie légère 1er Empire

Le projet X suit son cours.
Je me suis remis à la peinture de mes fantassins et dans le même temps, j'ai défait le diorama originel du 15ème léger. Mais si, c'est celui qui sert d'image en page d'accueil du blog...
Bon ok, le voilà :

Le but est bien entendu de faire pareil, mais mieux (si possible).

Dans un premier temps, ce qu'il y a en cours.
Sur la tablette en haut, sous l’œil bienveillant de l'Empereur, ainsi qu'en bas sur le bureau, des fantassin. Reste pour eux à éclaircir les parties peintes en blanc, les cordons et raquettes, éclaircir les épaulettes, faire les métaux et le sac.

Ensuite
 Bon là, plusieurs choses.
Des unités de Adler 6mm pour Tactique, des fantassins (les mêmes que plus haut), et ceux qui proviennent du diorama précédent.
Ils sont installés de façon à représenter le front d'une compagnie, à savoir de gauche à droite :
1 officier, 1 caporal, 19 chasseurs, 2 caporaux, 19 chasseurs, 1 caporal.
Soit 43 figurines de front pour 39cm.
Je voulais représenter 2 compagnies côte à côte mais pour le coup cela ne sera pas possible sur un socle de 50cm de côté puisque j'aurais besoin de 78cm, sans compter l'espace nécessaire à la garde du drapeau.
Pas grave, on va changer de formation !!


mardi 2 décembre 2014

Soclage Tactique

La règle Tactique n'impose aucun soclage particulier.
C'est l'avantage des jeux sur hexagones, on n'a pas besoin de s'accorder sur un soclage commun pour calculer les distances de façon uniforme.

Lorsque j'ai commencé mon armée, j'ai pris le parti de faire un seul socle par unité accompagné de 1 ou 2 figurine(s) isolée(s) en guise de marqueurs de perte, comme ceci :


Mais en fait ça m'a vite gaver.
La faute à Bertrand et Bradpitre en fait !! Ben oui c'est quand même pas de la mienne !!

L'avantage de jouer en 6mm c'est d'avoir de la masse et là il n'y en avait pas assez à mon goût.

J'ai donc tout dé-soclé en ne cassant au final qu'un cheval et un officier. Pas mal donc.
Bertrand a été mon fournisseur officiel de socle et j'ai donc reformé mes unités avec 3 socles de 8 figurines.
Ce qui au final fait moins d'unités...
En voici donc re-soclées :

Les grenadiers hollandais.

Une unité d'infanterie de ligne, dite "lourde" dans le jeu.

L'infanterie légère avec moins de figurines. 

La cavalerie avec seulement 2 socles par unité. Ici des Gardes d'Honneur.

Là des cuirassiers.

Bessières menant les Chasseurs à cheval de la Garde.

2 unités de hussards.
 
Une unité d'infanterie de ligne en tenue blanche.


Des renforts sont arrivés ce week-end donc impeccable pour compléter mon armée et accéder aux tailles supérieures. Au programme de peinture, des unités Suisses, Italiennes, Isembourg, des Corses et des Napolitains !!

Et comme une armée c'est bien, mais que deux, c'est mieux, une armée alliant Bavarois et Autrichiens est arrivée dans le même mouvement !



Garde de Paris #, le retour

Voilà, les gardes de Paris sont terminés et soclés !
 



Il restera à redresser quelques fusils et à texturer les socles. Peut-être aussi quelques éclaircissements de plus, à voir...

Hey, merci Bertrand pour les socles !!